© 2023 by ShureArchitects. Proudly created with Wix.com

Hervé Bazile

architecte

La démarche HQE, alliée au concept de développement durable, modifie la hiérarchie de nos priorités dans l’acte de construire. Elle nous incite, dans le cadre d’une vision plus humaniste, à revoir nos habitudes pour remettre l’homme au centre des préoccupations. Elle élargit le champ de nos interrogations avant d’intervenir sur l’environnement pour les années à venir.

 

Au-delà d’une réalité économique immédiate, le maître d’ouvrage doit s’impliquer avec conviction pour décider le choix qui, dépassant le strict cadre du projet lui-même, entrent dans une problématique de société. D’autant plus qu’ils peuvent se traduire par des impacts financiers.

 

L’architecte, en tant que généraliste, se doit d’être l’incitateur autant que le coordonnateur de ces réflexions qui vont porter sur tous les moments de la vie du projet : sa conception, son exploitation et jusqu'à son éventuelle démolition, sans oublier son impact lors de la phase chantier.

 

Il clarifie les orientations possibles car la démarche, simple au demeurant, se complexifie énormément dès qu’on la met en pratique, chacun des domaines concernés (l’environnement, la santé, l'énergie...) ouvrant lui-même de multiples champs d’investigation.

 

D’ores et déjà, pour ce projet, il s’agira de savoir comment en assurer la durabilité tout en cherchant à en diminuer les impacts préjudiciables à l’environnement. Les premières pistes à travailler seront les suivantes : 

 

    - Partir d’un examen attentif du site pour composer un projet le mieux adapté 

      aux contraintes environnementales : ensoleillement, bruit, vues, urbanisme et 

      insertion architecturale...

 

    - Bâtir avec des matériaux et des prestations de qualité, durables et générant           le minimum d’entretien. Devront être choisis des matériaux sans risques pour 

      la santé ni pour l’environnement aussi bien lors  de la construction, de l’exploi

      tation qu’au moment ultime de la déconstruction.

 

    - Offrir aux futurs occupants les meilleurs conditions de confort.

 

    - Diminuer au maximum toutes les charges collectives d’exploitation et de 

      maintenance.

 

    - Minimiser les consommations d'énergies.

 

    - permettre l’évolution du projet dans le temps

 

    - Sélectionner avec le maître d’ouvrage, parmi les 14 cibles visées par la 

      méthode HQE, celles qui feront l’objet d’une action plus suivie.

 

    - Avoir une action didactique auprès des occupants pour les aider à 

      comprendre les particularités de ce bâtiment et les impliquer dans une prise           de conscience environnementale pour que les efforts   investis soient poursuivis 

      dans le temps lorsque l’équipe à la base du projet ne sera plus là.